DSLR – Photographier en more programme (Mode P)

This post is also available in: de-chDeutsch enEnglish

Les appareils photo SLR sont équipés de 5 modes de base qui se commandent généralement par une roulette située sur le dessus de l’appareil. Ce régleur de vitesse d’obturation nous permet de basculer entre différents modes de prise. Les cinq options les plus importantes en photographie sont AUTO, P, A (ou Av), S (ou Tv) et M. Le mode automatique est marqué « AUTO » ou représenté par une case verte marquée « A ». « P » signifie « Mode programme », « A (Av) » est la priorité d’ouverture, « S (Tv) » est la priorité d’obturateur et « M » désigne le « Mode normal ». La plupart des appareils photo offre toujours plusieurs modes de paysage et parfois aussi un mode vidéo.

Le mode de programme automatique est différent du mode automatique (entièrement automatique) étant donné que les paramètres importants du cliché peuvent varier en fonction du modèle de l’appareil photo. Seules l’ouverture et la vitesse d’obturation sont contrôlées par l’appareil sont réglées automatiquement par le mode de mesure de l’appareil photo. En règle générale lorsque la lumière ambiante s’affaiblit, l’ouverture s’ouvre plus largement et le temps d’exposition est augmenté en même temps.

Contrairement au mode auto, le mode P permet de contrôler le flash et autres paramètres tels que la valeur ISO ou les corrections d’exposition manuellement. En comparaison avec la priorité d’ouverture ou d’obturation, l’image est aussi exposée correctement lorsque les conditions ambiantes changent rapidement, ce qui rend le réglage manuel difficile.

Pourquoi prendre des photos en mode programme et pas simplement en mode auto ?

Pour beaucoup d’utilisateurs de DSLR, le mode P est le programme standard pour prendre des clichés et fonctionne bien dans une variété de situations. Bien qu’il soit très pratique à utiliser, étant donné que les temps d’ouverture et d’exposition sont réglés automatiquement, le photographe ne perd pas totalement le contrôle sur les réglages comme c’est le cas en mode automatique. Il s’agit donc d’une sorte de « mode auto de base ».Objet photographié en mode auto (flash automatique) et en mode P (sans flash)

Le plus important en mode programme est que vous pouvez décider manuellement d’utiliser ou non le flash. En particulier à l’intérieur, la photographie avec flash crée souvent une atmosphère artificielle : la décision de quand l’utiliser doit donc être prise par le photographe en fonction de la situation. Pour utiliser le flash, celui-ci doit d’abord être ouvert manuellement.

Le paramètre ISO peut être réglé par le photographe en fonction de l’éclairage. Vous pouvez tester les valeurs ISO auxquelles vous obtenez une exposition optimale. En fonction du modèle de l’appareil photo, des valeurs ISO élevées en particulier peuvent générer un bruit numérique considérable, facteur que vous devez prendre ne compte lors de vos réglages.Comparaison – photographie en mode P avec différents paramètres ISO (ISO 500 / 1000)

L’équilibre des blancs peut aussi être ajusté comme désiré.

Par ailleurs, le mode P offre la possibilité de corriger l’exposition, ce qui peut s’avérer nécessaire lorsque la mesure de l’exposition est basée sur des sujets moyens dans lesquels les zones lumineuses et sombres sont distribuées de manière relativement uniforme. Si le sujet est principalement très lumineux ou très sombre, il sort trop de ces valeurs moyennes et vous pouvez avoir de mauvaises expositions qui sont néanmoins corrigeables.

Par ailleurs, une série d’expositions automatique peut être capturée en mode programme si besoin est pour les images HDR. Seules les vitesses d’obturation sont modifiées et non l’ouverture pour que les photos puissent être fusionnées et superposées ultérieurement.

Le programme P reconnait la distance focale utilisée par les objectifs interchangeables et tente de conserver la vitesse d’obturation courte en utilisant l’ouverture et (avec ISO automatique) les paramètres ISO de manière à ce que les clichés à la main soient possibles sans flouter avec un éclairage minimum.

La qualité de l’image doit être vérifiée directement lors de l’utilisation du mode P et les paramètres correspondants doivent être ajustés si nécessaire.

Inconvénients du mode programme

Le mode programme répond à deux critères de base : l’image doit être correctement exposée et nette. Par ailleurs, l’ouverture et la vitesse d’obturation doivent toujours correspondre.

Plus d’une combinaison offre néanmoins une exposition correcte. Si par exemple vous ouvrez un peu l’ouverture (supposant une combinaison correcte) et réduisez le temps d’exposition en conséquence, vous obtenez une combinaison correcte d’exposition avec une profondeur de champ différente. La profondeur de champ d’une photo est souvent utilisée comme outil créatif par exemple. Par défaut, le mode programme ne peut pas être configuré en conséquence.

Fonction de basculement de programme

Le mode P fonctionne mieux avec des vitesses d’obturation courtes et f-stops élevés. L’association de l’ouverture et de la vitesse d’obturation définit la profondeur de champ et le flou cinétique. Si l’ouverture est trop faible par exemple mais que le sujet nécessite plus de floutage, le changement de programme (ou programme flexible) est proposé sur de nombreux modèles d’appareils photo. Tout en conservant la valeur d’exposition, la combinaison délai/ouverture déterminée par le mode programme est écrasée manuellement. En fonction de l’appareil, le programme peut être basculé à l’aide d’une roulette sur le déclencheur ou des flèches à l’arrière de l’appareil.

Les vitesses d’ouverture et d’obturation ne sont pas modifiées individuellement mais simultanément. Ceci garantit que l’exposition elle-même demeure inchangée en fonction de l’éclairage du moment. Le mode programme prend les nouvelles conditions d’éclairage en compte dans son changement parallèle mais la direction du changement est conservée. En fonction des paramètres de l’appareil photo, ce changement de programme est uniquement valable pour le cliché en cours ou pour une période donnée.Photos du même sujet avec différents temps d’exposition

Autres modes / modes scène

La sélection de la combinaison délai/ouverture prend toujours en compte l’interaction entre le temps d’exposition correcte et l’ouverture optimale pour la profondeur de champ. C’est la raison pour laquelle les appareils photo modernes offrent plusieurs programmes pour couvrir des différentes situations. Les paramètres suivent une sorte de « recette type » pour le sujet en question.

Le programme portrait sélectionne une ouverture aussi large que possible pour une faible profondeur de champ. Les programmes « paysage » et « panorama » ainsi que les programmes de gros plan sélectionnent une ouverture aussi faible que possible pour une grande profondeur de champ. Le programme « sport » utilise le temps d’exposition le plus courte pour réduire le flou cinétique et le programme « nuit » se sert d’une longue vitesse d’obturation pour les expositions longues.

Conclusion

Les paramètres essentiels de la photo peuvent être influencés par la mesure dans laquelle le photographe utiliser les réglages manuels de son DSLR en mode programme. La combinaison de l’ouverture et du temps d’exposition permet toujours d’obtenir une exposition correcte. Avec le changement de programme, presque les mêmes paramètres peuvent être réalisés pour des images individuelles et pour les séries d’expositions comme le permettraient les modes semi-automatiques Av (A) et Tv (S). Si d’autres modes de scène sont utilisés ou si aucune configuration n’est effectuée en mode P, ce mode se rapproche du mode AUTO.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.