Colibri

Les meilleurs photographes de nature suisses

This post is also available in: de-chDeutsch enEnglish

La photographie de nature est un art en soi. Parfois, il faut attendre des heures pour prendre une belle photo de paysage. Avec des photos en mouvement, par exemple d’animaux, cela peut dépendre des secondes. D’autant plus fascinantes sont les photos qui résultent d’un tel projet. Nous avons parlé avec les quatre meilleurs photographes de nature de Suisse pour vous. Nous avons également posé la question à chacun d’eux : « Qu’est-ce qui vous fascine dans la photographie de nature ? » Dans cet article, nous aimerions vous présenter les photographes et leurs réponses.

Tobias Ryser

Le photographe a été le grand gagnant du concours 2016 organisé chaque année par l’Association suisse des photographes de la nature. Avec sa photo « Im herbstlichen Ahornhain » (En automne Ahornhain) il a gagné la première place, mais est aussi représenté dans d’autres catégories. C’est pourquoi nous avons posé quelques questions supplémentaires à Tobias Ryser, dont vous trouverez les réponses ici.

FFL : Depuis combien de temps prenez-vous des photos ? Comment avez-vous découvert la photographie ?

« Déjà quand j’étais jeune, j’adorais être à l’extérieur et j’étais fasciné par la nature. Plus tard, lors de voyages et d’excursions, j’ai capturé mes aventures et mes paysages à l’aide d’un petit appareil photo compact et je n’ai quitté le paysage que lorsque l’image résultante était juste dans mes yeux.

Début 2011, j’ai commencé à travailler intensivement avec la photographie dans le sillage d’un bon ami et photographe et j’ai acheté mon premier reflex numérique. Soudain, j’ai compris comment je pouvais exprimer encore plus intensément mon amour pour la nature à travers la photographie et j’ai commencé à coordonner mes activités de plein air avec la photographie. »

 

FFL: Vous êtes un architecte paysagiste et un garde forestier à temps partiel. Reste-t-il assez de temps pour prendre des photos ?

« Je peux parfaitement utiliser mes compétences en photographie. En plus d’être sensible aux moments particuliers et aux ambiances légères, je suis extrêmement patient et j’ai le sens du détail. Tout cela m’a aidé à travailler comme photographe indépendant aujourd’hui. Ma formation d’architecte paysagiste et mon travail à temps partiel de garde forestier m’aident à exploiter tout le potentiel de mes ateliers et à donner à mes clients une expérience spéciale de la nature. »

 

FFL: Sur votre site internet il y a des photos fascinantes de Nouvelle-Zélande, de France et de Suisse. Laquelle de ces destinations était votre destination préférée ?

« J’aime mieux voyager dans les montagnes suisses. C’est là que je me sens le plus à l’aise et que je connais très bien mon chemin. Il y a tant de belles choses à découvrir dans notre pays natal que je me demande parfois pourquoi il faut toujours voyager dans des pays lointains pour vivre quelque chose d’extraordinaire. La valeur émotionnelle d’une image est très importante pour moi et je crois que, dans une certaine mesure, vous devriez mériter un tableau enchanteur. Avec une ascension ardue, par exemple. »

 

FFL: Vous êtes également photographe de mariage et donnez des ateliers. Quelle profession preferez-vous ? Quelle est la différence ?

« La photographie de mariage, c’est raconter une histoire. Vous travaillez sous pression du temps et devez être capable de reconnaître les moments spéciaux dans les plus brefs délais et de les capturer de manière esthétique. En photographie de paysage, par contre, vous avez le temps de regarder autour de vous pendant longtemps pour trouver une section harmonieuse de l’image et pour chercher de jolis avant-plans. Mais si la lumière devient folle, vous travaillez aussi à la hâte.

Que ce soit dans la photographie de mariage ou en tant qu’animateur d’atelier, la relation avec l’autre personne joue un rôle décisif. Si je réussis à établir une relation de confiance avec le couple marié ou le participant à l’atelier, chaque photo en profite. Heureusement, dans la grande majorité des cas, je réussis parce que je suis un type extrêmement emphatique et enthousiaste. »

 

FFL: De bons motifs peuvent être trouvés presque partout et pourtant ils sont incroyablement difficiles à trouver. Vous recherchez des sujets particuliers ou vous photographiez ce qui apparaît devant votre objectif ?

« En photographie, je suis un perfectionniste absolu et mon plus grand critique. Lors de mes tournées, la caméra est un compagnon constant, mais je ne l’enlève que très spécifiquement. Surtout en photographie de paysage, je suis maintenant assez gâté et je ne prends des photos que dans des ambiances lumineuses inhabituelles. Je trouve généralement mes motifs en combinant la recherche, l’étude cartographique et la recherche locale ».

 

FFL: Quelle est la meilleure façon de se préparer à un voyage dans la nature pour prendre des photos ? Que ne faut-il pas oublier à part la caméra ?

« Un bon photographe de nature et de paysage se distingue non seulement par ses compétences photographiques, mais aussi par sa profonde connaissance de la nature. Mieux vous connaissez votre sujet et mieux vous le traitez, meilleure sera l’image. Si vous voulez photographier des paysages sous une belle lumière, vous avez besoin d’un trépied ainsi que d’un appareil photo. En outre, il existe de nombreuses aides telles que les filtres de pôles, de gris et de gradients de gris, avec lesquels vous pouvez obtenir de meilleurs résultats, à condition de savoir comment les utiliser correctement ».

Ahornhain

 

Wolkenmeer über dem Wald

Les deux photos : Tobias Ryser, www.tobias-ryser.ch

Anna-Barbara Utelli

« Ce qui me fascine dans la photographie de nature, c’est l’examen intensif de la nature, qui m’intéresse depuis l’enfance. De plus, la photographie me donne l’opportunité de communiquer la beauté et le caractère unique de la nature aux autres dans un « langage » compréhensible par tous et de créer des accents et des perspectives très personnels. Se déconnecter de la vie quotidienne en se concentrant sur l’ici et le maintenant, où seul l’instant avec la lumière actuelle et les événements immédiats compte et veut être interprété, est aussi fascinant ».

Wasserfall in den Bergen

Blumen im Morgentau

Les deux photos par, Anna-Barbara Utelli, www.linaria-alpina.com

Andi Hofstetter

« La photographie de nature m’emmène dans des endroits que je n’aurais jamais vus autrement, me montre des choses que je n’aurais jamais trouvées autrement. Depuis que je m’implique intensivement dans la photographie de nature, je perçois beaucoup de choses très différemment. Cela me fascine de capturer la beauté de notre nature en une seule photo et de la rapprocher de mon environnement, dans quel monde nous vivons qui mérite d’être protégé. En fin de compte, c’est la combinaison d’être à l’extérieur, de découvrir de nouvelles choses et de les mettre en œuvre de façon créative et sous le meilleur jour. La photographie de nature est devenue partie intégrante de ma vie. »

Sonnenaufgang auf dem Chäserrugg

Steinbock in der Dämmerung

Les deux photos par Andi Hofstetter, http://www.ahofstetter.ch/

David Schweizer

« C’est l’interaction entre une nature unique mais souvent capricieuse et les possibilités photographiques inépuisables qui nourrit ma passion pour la photographie de nature.

En tant qu’être humain, je ne suis toléré que par la nature. J’ai donc besoin de beaucoup de considération, de patience et toujours un peu de chance pour prendre des photos parmi les paysages, la météo et les créatures vivantes. Parfois, il suffit d’être au bon endroit avec la caméra au bon moment par hasard. Une autre fois, je grimpe à travers les montagnes pendant trois jours et je ne ramène pas à la maison une photo bouleversante. Mais ça en vaut toujours la peine : Ralentir ma vie quotidienne en m’arrêtant dans la nature est au moins aussi précieux que de capturer un grand paysage ».

Grimselpass mit Sonneneinfall

Kolibri

Les deux photos par David Schweizer, www.davidschweizer.ch

Merken

Merken

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.