Gratis Tools für eigene Wasserzeichen auf Ihren Fotos

Um Ihre Fotos vor Urheberrechtsverletzungen zu schützen oder Ihre eigene Marke zu etablieren, können Sie mit Wasserzeichen arbeiten. Die durch Lichteinfall erkennbaren Bildmarken stammen ursprünglich aus der Papierverarbeitung zur Identifikation der herstellenden Papiermühle. Später kamen und bis heute kommen sie zum Einsatz, um Fälschungen und Kopien von Banknoten, Personaldokumenten und digitalen Daten zu verhindern. Da auch digitale Bilder unerlaubt vervielfältigt und genutzt werden, können Sie Ihre Fotos zum Schutz und als Branding mit Ihrem individuellen Wasserzeichen versehen. Wenn Sie regelmässig Bilder in sozialen Netzwerken wie Facebook und Instagram veröffentlichen oder einen Blog betreiben, dienen solche Wasserzeichen auch als Erkennungsmerkmal für Ihre Follower. Für diesen Werbe-Effekt können Sie Ihren Namen, Ihre E-Mail, die Domain Ihrer Webseite oder Ihr Logo nutzen. In diesem Artikel stellen wir Ihnen gratis Tools vor, mit denen Sie Ihre Fotos mühelos brandmarken können.

Wasserzeichen-Freeware für Windows

Für Windows empfiehlt sich zum Beispiel TSR Watermark Image Software. Mit diesem Programm können Sie mehrere Bilder auf einmal mit einem Wasserzeichen versehen und in einem beliebigen Zielordner speichern. Das Wasserzeichen können Sie mit diesem Programm selbst erstellen – beispielsweise als Bild mit Ihrem Logo oder als Schriftzug mit Ihrer Mail oder URL. Schriftart, Ausrichtung, Grösse und Farbe sind einstellbar sowie der Grad der Transparenz, die Position und der Winkel des Wasserzeichens. Ausgeben können Sie Ihre Fotos in verschiedenen Formaten (jpeg, png, tiff, bmp, gif) und Grössen. TSR Watermark Image Software ist relativ intuitiv und leicht zu handhaben. Die Free-Version bietet bereits zahlreiche Funktionen, spezielle Zusatzoptionen wie 3D-Effekte stehen dagegen nur im zahlungspflichtigen Upgrade zur Verfügung.

Benutzeroberfläche von TSR Watermark Image Software

Gratis Wasserzeichen-Tool für MacOS

Mit watermark PRO können Sie Ihre Fotos auf dem MacOS mit Wasserzeichen brandmarken.

Sie ziehen auch hier einfach per Drag and Drop Ihre Bilder in das Programm und können auf verschiedene Weise ein Wasserzeichen gestalten. Dabei sind zum Beispiel Textzeichen, Logos und QR-Codes bis hin zur Karte mit GPS-Daten möglich. Die Einstellungen nehmen Sie einfach über die rechte Spalte in der übersichtlich gestalteten Oberfläche vor. Die Ausgabe ist neben gängigen Fotoformaten auch als PDF möglich. Bis zu fünf Fotos können gleichzeitig pro Batch-Prozess mit einem Wasserzeichen versehen werden. Wenn Sie mit mehr Fotos arbeiten möchten, können Sie die Stapelfunktion via In-App-Kauf freischalten. Mit dieser Funktion können Sie unbegrenzt viele Fotos auf einmal bearbeiten.

Benutzeroberfläche von watermark PRO

Wasserzeichen auf dem Smartphone erstellen: Apps für Android

Für Android-Geräte empfehlen wir die Apps Foto-Wasserzeichen und Add Watermark free.

Mit der App Foto-Wasserzeichen können Sie neben den gebräuchlichen Optionen wie Textmarken, Bilder und Zeitstempel auch Ihre Unterschrift direkt auf dem Display zeichnen. Grösse, Transparenz, Position und Farbe lassen sich auch hier einstellen. Das erstellte Wasserzeichen können Sie einzeln anwenden oder als Fliessschicht auf das Bild legen. Bei Add Watermark free können Sie zusätzlich eigene Schriftarten einfügen. Die Stapelverarbeitung, um mehrere Bilder auf einmal zu brandmarken, steht Ihnen nur in der zahlungspflichtigen Vollversion zur Verfügung. Mit dem Upgrade können Sie Ihre gebrandeten Fotos auch in beliebigem Ausgabeformat und in beliebiger Grösse speichern. Sowohl bei Add Watermark free als auch bei Foto-Wasserzeichen können Sie Dateien im JPG-Format speichern oder Ihre Bilder direkt in soziale Netzwerke einbinden.

Fliesschicht-Einstellung der App Foto-Wasserzeichen

Wasserzeichen-App für iOS

Ob Text, Signatur oder QR-Code – auch mit iWatermark lite können Sie auf vielfältige Weise Ihre Fotos mit einem Wasserzeichen schützen und personalisieren. Viele Musterbeispiele in Text- und Grafikform sowie verschiedene Einstellungen wie Schriftart, Farbe, Grösse und Lichtdurchlässigkeit stehen Ihnen dafür zur Verfügung. Mit der gratis Version können Sie alle Funktionen verwenden, jedoch wird jedem Foto der Schriftzug „Erstellt durch iWatermark“ hinzugefügt. Durch ein Upgrade auf die Vollversion zu geringem Preis können Sie dies einfach umgehen. iWatermark gibt es auch für MacOS, Windows und Android.

Fazit

Die meist leicht bedienbaren, übersichtlichen Programme und Apps führen mit wenigen Klicks zum gewünschten Ergebnis – Schutz vor unerlaubter Verbreitung und Steigerung des Wiedererkennungswertes Ihrer Fotos. Zur Kennzeichnung von mehreren Fotos auf einmal, ist meist ein zahlungspflichtiges Upgrade erforderlich.

Achtung: Bei den meisten Free-Versionen dürfen Sie die Wasserzeichen nur für private Zwecke nutzen. Wenn Sie die Apps und Programme für kommerzielle Zwecke nutzen wollen, können Sie mit der bezahlten Version arbeiten.

Exif-Daten manipulieren – Auslesen, Ändern und Löschen von Metadaten digitaler Bilder

Nahezu alle modernen Kameras und Smartphones unterstützen den Exif-Standard zur Speicherung von Metadaten in digitalen Fotos. Dabei werden Informationen wie das Erstellungsdatum, Belichtungszeiten und ISO-Werte, aber auch der Kameratyp und die Geo-Location direkt in der Bild-Datei gespeichert. Die so gesammelten Angaben können bei der Archivierung von Fotos eine grosse Hilfe sein, viele Programme zur Bilderverwaltung und -bearbeitung nutzen die Daten zur Sortierung der Aufnahmen.

Einstellungen für Datum und Uhrzeit können direkt an der Kamera getroffen werden

Einstellungen wie Datum und Uhrzeit können direkt an der Kamera vorgenommen werden.

Umso ärgerlicher ist es, wenn das Datum auf der verwendeten Kamera nicht korrekt eingestellt war und die Reihenfolge der Bilder nicht mehr stimmt. Insbesondere, wer Fotos mit mehreren Geräten wie Kamera und Smartphone aufnimmt, wird das Problem kennen, dass nicht alle Geräte die gleichen Daten zeigen. Wenn Fotos beispielsweise mit einer Software wie dem ifolor Designer in ein Fotobuch eingefügt werden sollen ist eine verlässlich richtige Sortierung ungemein hilfreich. In einigen Fällen kann es auch sinnvoll sein, die Meta-Informationen der Fotos zu löschen oder zu bearbeiten – etwa dann, wenn Bilder im Internet veröffentlicht werden sollen. Wir zeigen Ihnen, wie Sie schnell und einfach Exif-Daten Ihrer digitalen Bilder manipulieren können.

Welche Metadaten können gespeichert werden?

Typische Informationen, die direkt in den Bild-Dateien gespeichert werden können, sind Datum und Uhrzeit, Brennweite und Blende, Belichtungszeit und ISO-Wert. Moderne Kameras und Smartphones, die mit entsprechenden Sensoren ausgestattet sind, können auch geografische Koordinaten speichern. Insgesamt gibt es mittlerweile mehr als 100 standardisierte Meta-Daten.
Neben dem Exif-Standard existieren auch noch sogenannte IPTC-Daten. Der vom International Press Telecommunications Council (IPTC) entwickelte Standard wird vorrangig im Fotojournalismus genutzt und erlaubt die Speicherung zusätzlicher Informationen wie Copyright-Vermerk, Urheber und Beschreibung sowie weiterer Verweise auf die Inhalte des Fotos wie Keywords, Details zum Aufnahmeort oder Überschriften.

Wie können die Daten ausgelesen werden?

Die meisten Bildbetrachtungs- und Bearbeitungsprogramme sind in der Lage, die Metadaten auszulesen. Ausserdem gibt es eine Reihe spezieller Programme wie Exif Viewer oder Exifer (beide gratis), mit denen die Informationen angezeigt werden können. Auch mit einem Online-Exif-Viewer können die Daten ausgegeben werden. Der Vorteil besteht darin, dass keine zusätzliche Software auf dem eigenen Rechner installiert werden muss.

Darüber hinaus bieten auch die meisten Betriebssysteme selbst die Möglichkeit, Exif-Daten von Bildern anzeigen zu lassen. Bei fast allen populären Betriebssystemen können die Metadaten direkt über den Eigenschaften-Dialog der jeweiligen Dateien abgerufen werden.

Exif-Daten bearbeiten und löschen

Kam es zu Fehlern bei der Speicherung der Metadaten, zum Beispiel durch eine fehlerhafte Einstellung des Datums auf der Kamera, so können die entsprechenden Informationen auch im Nachhinein noch geändert werden. Auch das Löschen von Exif-Daten kann sinnvoll sein, denn so können mitunter private Informationen vor anderen verborgen werden.

Je nach Anspruch und Art der Daten, die bearbeitet werden müssen, können verschiedene Programme zum Einsatz kommen. Die folgende, nicht vollständige Liste gibt Ihnen einen Überblick über Software, die zur Manipulation von Exif-Daten verwendet werden kann:

Exifer (gratis, Windows)

Mit der Freeware Exifer können alle versteckten Metainformationen von Fotos und Bildern ausgelesen und bearbeitet werden. Neben Exif-Daten liefert das Tool auch einen Überblick über die hinterlegten IPTC-Informationen.

EXIF Date Changer (gratis, Windows)

Wenn lediglich die Aufnahmezeit und das Datum geändert werden müssen, hilft das gratis Programm EXIF Date Changer. Das Freeware-Tool ist in der Lage, sowohl das Aufnahme- als auch das Änderungsdatum auszulesen und zu verändern.
Darüber hinaus können einzelne weitere Metadaten mit diesem Werkzeug geändert werden. Allerdings werden nicht alle möglichen Meta-Informationen unterstützt.

Reveal (gratis, Mac)

Auch für Mac OS Nutzer gibt es Software zur Manipulation von Exif-Daten. Die gratis Software Reveal bietet die Möglichkeit, Metainformationen auszulesen und zu ändern. Auch hier gilt, wie bei allen anderen Programmen: Wurden die bestehenden Informationen einmal überschrieben, kann diese Änderung nicht mehr rückgängig gemacht werden.

Exif Tag Remover (gratis, Windows)

Um sämtliche Metainformationen eines Fotos zu löschen, kann die Freeware Exif Tag Remover verwendet werden. Das Programm entfernt verlässlich alle gespeicherten Exif-Daten einer Bilddatei. Dabei kann das Original beibehalten werden und eine Kopie generiert werden, die keine Exif-Informationen enthält.

Windows Explorer (Windows)

Einige Exif-Daten können direkt im Eigenschaften-Dialog des jeweiligen Bildes unter Windows im Explorer ausgelesen und geändert werden. Dazu genügt ein Rechtsklick auf die Bilddatei. Unter dem Punkt Eigenschaften – Details können die bestehenden Informationen angesehen und bei Bedarf angepasst werden. Leider unterstützt auch der Windows Explorer nicht alle Exif-Informationen.

Exif-Daten im Eigenschaften-Dialog des Windows Explorer

Im Windows Explorer können die Exif-Daten von Bildern direkt im Eigenschaften-Dialog ausgelesen werden.

Neben den genannten Gratis-Programmen sind auch die etablierten Fotobearbeitungs-Programme oftmals in der Lage, Exif-Daten auszulesen und (zumindest teilweise) zu verändern. Kostenpflichtige Standardprogramme wie Adobe Lightroom (Mac und Windows), Apple Fotos (Mac) und Aperture (Mac) können Ihnen bei der Bearbeitung der Metainformationen behilflich sein. Auch die Gratis-Software GIMP unterstützt mittlerweile die Änderung von Exif-Informationen. Die Bildmetadaten erreichst Du nach Öffnen eines Bildes oder Fotos ganz einfach über die Registerkarte Bild. Im Anschluss daran können Sie Metadaten wie GPS, Beschreibung oder Kategorien auswählen und nachträglich bearbeiten.

Des effets de lumière stupéfiant grâce au diaphragme en forme d´un cœur

5 astuces photos créatives – Bricolez votre équipement pro pour pas un sous !

C’est le problème principal auquel tous les photographes ont dû faire face à un moment de leur vie !

Faire de belles photos exige non seulement un savoir-faire, que l’on obtient avec l’expérience, mais aussi du matériel et des accessoires qui lui permettent de ne pas être limité dans sa création. Et on le sait tous, la photographie est une passion qui coute chère.

Mais obtenir des clichés expressifs de grande qualité ne nécessite pas nécessairement tout l’équipement professionnel que l’on peut s’imaginer. En plus des projets de bricolage typique du photographe amateur tel que le diffuseur en papier ou le reflecteur en papier Aluminium, il existe bien d’autres pièces d‘équipement que vous pouvez réaliser vous-même à moindre coût.

Dans cette article, nous verrons en détail 5 astuces de bricolage qui vous permettrons de réaliser votre propre équipement sans dépenser tout votre argent.

Astuce photo 1 : un vignettage à la vaseline pour avoir des bords de photo plus flous

L’utilisation d’une vignette vous évoque sans doute un effet de photo rétro. C’est assez drôle car à l’origine, le vignettage était considéré comme une erreur indésirable qui se produisait lorsque la lentille n’arrivait pas à éclairer tout le film photo en situation de basse lumière. En résultait une image aux bords plus flous et sombres que le reste de la photo.

Cet effet se retrouve principalement sur les vieilles photos, mais aujourd’hui, le vignettage est recréé artificiellement par le photographe pour atteindre ce look rétro que l’on retrouve sur les vieilles photos. Bien qu’il existe de nombreux programmes de retouche pour ajouter du vignettage post-production, l’effet est encore plus beau s’il est réalisé directement lors de la prise de vue.

En plus, pour réaliser ce projet, vous n’aurez besoin que de seulement quelques ustensiles très simples et faciles à trouver en magasin et à la pharmacie :

  • une plaque de plexiglas
  • un cutter circulaire
  • du ruban adhésif de masquage
  • un peu de vaseline ou autre crème à base de graisse.

On commence donc par découper un cercle dans le plexiglas faisant le même diamètre que la lentille de votre objectif (en utilisant le cutter circulaire). Ensuite, il vous suffit de déposer un peu de vaseline avec votre doigt sur la vignette et apposer la plaque sur la caméra. Pour une adhérence optimale et un retrait facile optez pour un ruban adhésif de masquage pour fixer votre filtre.

Une fois votre plexiglas fixé sur l’appareil vous obtiendrez un effet rétro avec des bords un peu flou. Une bonne alternative au plexiglas est un vieux filtre UV que vous n’utilisez plus et qui sera parfait pour ce projet.

Astuce photo 2 : un effet Bokeh fait maison

Avec ses effets de cercles flous très agréables à l’œil le « Bokeh » est très souvent utilisé en photographie. Causée par un niveau de netteté ajusté pour réaliser un flou contrôlé, il permet, par exemple, d’avoir un objet flou en arrière-plan. L’effet Bokeh est plus spécifiquement utilisé comme élément de design pour créer des images ayants des lumières colorées et flous comme les océans ou les lumières de la ville.

Avec un Bokeh intégré fait soi-même vous pourrez réaliser des cercles flou là où il y a de la lumière. En utilisant différentes formes tels que des fleurs, un cœur ou une étoile, vous donnerez à vos photos un caractère très spécial.

Pour ce faire, coupez un premier cercle dans un morceau de carton (de la taille de votre objectif). Un cutter-circulaire est très utile ici aussi. En utilisant une matrice de découpe, comme il en existe dans les magasins d’artisanats, ou un cutter, découpez les formes qui vous plaisent dans votre cercle. Votre Bokeh-intégré est terminé, vous devez maintenant l’attacher à l’appareil photo avec du ruban adhésif de masquage !

Le filtre DIY effets de lumière pour l´appareil photo, fait d´un film, des crayons étanche et un élastique

Une photo prise avec le filtre DIY en vert et jaune

Astuce photo 3: un filtre pour votre appareil DIY

Pour évoquer une humeur particulière dans une image, ou pour donner à un motif un effet spécial, vous pouvez utiliser différents filtres de photographie. Pour chaque type d’effet spécifique, les différents fabricants offrent un filtre spécial qui fera le boulot.

Mais vous ne le savez sans doute pas, au lieu d’utiliser des filtresprofessionnelspour une utilisationpeu fréquente, vous pouvez facilementles réaliser vous-même, sans grands efforts.

Pour obtenir des photos avec des effets colorés, par exemple, vous avez seulement besoin d’un morceau de papier plastique transparent, qui peut être déjà coloré ou peint au stylo indélébile. Avec l’aide d’un élastique vous pouvez rapidement et facilement fixer votre filtre sur l’objectif de l’appareil.

Même sans couleur, cette technique peut créer des effets sympas avec des parties de l’image légèrement floue ou déformée.

Des effets de lumière stupéfiant grâce au diaphragme en forme d´un cœur

Astuce photo 4: un pouf pour remplacer votre trépied

Tous les photographes n’ont pas une main de fer qui ne bouge jamais lors de prises de vue !

Le trépied est l’un des accessoires les plus importants dans la trousse du photographe car il permet d’avoir l’appareil complètement stable. Mais encore plus que pour d’autres accessoires, le trépied peut vraiment prendre beaucoup de place dans vos bagages.

Pour remédier à ce problème vous pouvez réaliser un pouf pour appareil photo (ou un mini coussin, si vous voulez), qui est particulièrement adapté pour des endroits tels que les balustrades, les bords de fenêtres ou les vitres des voitures qui ne fournissent pas assez d’espace plat pour poser votre trépied. Ce compagnon de voyage très pratique peut s’acheter sous différentes formes et couleurs et dans toutes les gammes de prix possibles.

Mais vous pouvez aussi réaliser votre propre pouf et la façon la plus simple et la plus rapide pour se faire est d’utiliser un sac de congélation rempli avec des haricots secs, du sable, des billes de polystyrène ou quelque chose de similaire.

La taille de votre coussin dépendra bien entendu de la taille de l’appareil photo et doit être assez grand pour compenser le poids de celui-ci. Pour les amoureux du bricolage et des beaux objets, vous trouverez sur Internet de nombreuses instructions pour réaliser un pouf vous-même avec du tissu ou du cuire.

Astuce photo 5: Un appareil reflex numérique comme sténopé

Nous l’avons vu dans la première astuce photo de cette article, créer un effet de « rond » donne à l’image un vrai look rétro dont l’effet est très spécial – le vignettage. Avec cet effet, le regard du spectateur est attiré sur le motif central, alors que l’environnement de l’arrière-plan est légèrement flou et assombrie.

Normalement, pour réaliser ce type d’effet, il existe de vrais appareils sténopés en carton ou en bois. Toutefois, pour que cela fonctionne il faut acheter des objectifs spéciaux. Bien que ceux-ci ne coutent pas très chère, vous pouvez quand même les réaliser vous-même.

Pour obtenir l’effet sténopé, vous pouvez réutiliser une astuce très simple avec votre reflex numérique. Tout comme pour la fixation de la caméra sténopé vous pouvez utiliser le bouchon de votre appareil photo DSLR. Faites un petit trou dans celui-ci percé en son centre. Ce trou, par lequel vous ferez votre prise de vu, ne doit pas dépasser le diamètre d’une aiguille. Aider vous d’une feuille de papier aluminium pour réaliser un trou bien propre.

Vous n’avez plus qu’à fixer votre bouchon sur l’appareil photo et c’est parti.

DIY objective de chambre trouée pour une DSLR : Couvercle de l´appareil, du papier aluminium, une aiguille, du ruban de masquage Le charme rétro : Prendre des photos avec un objective de chambre trouée de temps d'exposition long (gauche) ou moyenne (droite) Le charme rétro : Prendre des photos avec un objective de chambre trouée de temps d'exposition long (gauche) ou moyenne (droite)

L‘exposition automatique

Contrairement aux appareils photos argentiques, les appareils reflex numériques possèdent une exposition automatique (en anglais  AE = Automatic Exposure). Ce contrôle automatique de l’exposition fonctionne  grâce à l’association du diaphragme et de l’obturateur, lesquels influent nettement sur l’intensité lumineuse et la durée d’exposition. Or ce sont précisément de ces deux paramètres dont résulte l’exposition d’une photo.

En d’autres termes, celle-ci est le produit de l’intensité lumineuse et de la durée d’exposition. Exposition = intensité lumineuse x durée d’exposition.

Tandis qu’en photographie argentique le diaphragme et l’obturateur sont ajustés manuellement, la photographie numérique permet de choisir entre plusieurs expositions automatiques. Celles-ci sont notamment conçues pour des utilisateurs qui veulent appuyer sur le déclencheur sans se préoccuper davantage de mesurer l’exposition. On en distingue principalement trois types :

Priorite a l’obturation

Sélecteur de mode : S/Tv pour Shutter priority / Time value
Vitesse d’obturation présélectionnée – diaphragme automatiquement réglé

Avec le mode priorité à l’obturation, ou à la vitesse d’obturation, le temps d’exposition doit être présélectionné par le photographe. Le posemètre intégré dans l’appareil règle alors l’ouverture nécessaire du diaphragme. Ce mode permet notamment d’influer sur la dynamique d’une photo et sur la netteté de ses contours. Sur la plupart des sélecteurs de mode, il est obtenu en sélectionnant S ou Tv.

Priorité à l’ouverture

Sélecteur de mode : A/Av pour Aperture priority / Aperture value
Le diaphragme est présélectionné – La vitesse d’obturation est réglée automatiquement

Avec le mode priorité à l’ouverture, ou au diaphragme, c’est le photographe qui détermine le passage de la lumière à travers l’objectif. Il règle ce passage par l’ouverture utile. Le posemètre de l’appareil numérique conditionne alors le temps d’exposition nécessaire au sujet photographié.

Le diaphragme est un élément photographique influant sur le temps d’exposition et sur la profondeur de champ. Les portraits photographiques mettent le sujet particulièrement en valeur lorsque l’arrière-plan paraît flou. A cet effet, il convient de choisir un indice d’ouverture bas (ainsi 1,4 ou 2,0) afin que le diaphragme soit le plus ouvert possible. L’indice d’ouverture est une valeur relative résultant de la division de la distance focale par le diamètre de la pupille d’entrée.

Pour la photographie de paysages, il convient de choisir un indice d’ouverture élevé (ainsi 16 ou 22) afin d’obtenir la plus grande netteté possible de l’espace photographié. L’ouverture du diaphragme est alors très petite.

Mode programme

Sélecteur de mode : Système automatique P
Le diaphragme et la vitesse d’obturation sont réglés automatiquement par l’appareil

Apprécié de beaucoup, ce mode convient particulièrement à la prise de photos instantanées et de situations laissant peu de temps au réglage de l’appareil. En fonction de la mesure d’exposition du sujet, l’appareil règle automatiquement le temps d’exposition et l’ouverture du diaphragme nécessaires. Selon le modèle de l’appareil, le mode programme fonctionne différemment. Le manuel fourni avec l’appareil éclaire généralement sur ce point.

Les photographes amateurs et professionnels férus de technique s’adonnent volontiers à la photographie en mode manuel M, lequel permet d’éviter les imperfections dues aux expositions automatiques. Il est ainsi très difficile, avec ces dernières, de reproduire le même sujet avec les mêmes réglages ou encore d’obtenir la juste balance des blancs. Ceci apparaît clairement sur les photos de mariage. Selon le calcul du posemètre, il peut arriver que le costume noir du marié paraisse gris foncé (valeur de noir trop claire) ou que la robe de la mariée présente une touche de gris (valeur de blanc trop foncée).

un selfie les pieds dans l‘eau

Rétrospectives : Le top 5 des tendances photos en 2015

Quelles tendances photo 2015 ont inondés les plateformes de réseaux sociaux, nous ont laissé stupéfait ou nous ont décroché un sourire? Suivez-nous dans cette rétrospective des tendances qui ont marquées 2015.

Tendance photo : Le Selfie dans toutes ses variantes

un selfie les pieds dans l‘eau

En 2015 encore, personne n’a pu échapper aux Selfies, elles sont même devenues socialement acceptable. C’est donc sans surprise qu’en 2015 les Selfies ont pris une toute nouvelle dimension.

Bien que d’origine le Selfie nécessite que l’on place son visage dans le cadre, en 2015 ce sont les pieds qui étaient en vedette. Vous pouvez retrouver toutes ces belles photos sur Instagram & Co sous le hashtag « #Footsie ». Vous pourrez y admirer d’innombrables photos de pieds nus… Certainement pas une tendance pour tout le monde.

Même le Duckface qui était pourtant très populaire a abdiqué en 2015 et a fait place pour son remplaçant, le Selfie « Fish Gape ». Avec le Fish Gape, les lèvres ne sont plus en forme de bisou ou de bec de canard, mais sont légèrement ouvertes, un peu comme un poisson et vous devez regarder dans l’objectif de face.

Un gadget indispensable qui a cartonné en 2015 fut la perche à Selfies. Il a permis d’établir la prochaine tendance : le selfi de groupe « #Usie ». Grâce à son angle de prise de vue élargi, le stick à selfie permet de placer plusieurs personnes sur une photo.

Tendance photo : les animaux se font le portrait

Un chien se photographie en Selfie

Depuis le tout début d’Internet, les animaux ont toujours été tendance. En 2015, les idées créatives et amusantes pour mettre en scène son animal de compagnie n’ont pas manquées.

Une des idées les plus simples et les plus drôles consiste à prendre une photo de son animal de compagnie comme s’il avait lui-même prit un Selfie. Votre bête à poil se trouve devant l’objectif, la patte étirée vers l’appareil et une fois que celui-ci regarde droit devant le cliché peut être déclenché.

Cette tendance fut très populaire en 2015, mais pas seulement chez les animaux domestiques. L’utilisation de drones et toutes les difficultés et accidents qui vont avec ont permis de capturer de nombreux Selfies d’animaux sauvages.

Tendance photo : jeune de cœur

Des personnes âgées faisant une grimace pendant un Selfie

« Forever Young » – n’est pas seulement une chanson populaire de Bob Dylan, mais aussi une devise pour les nombreuses personnes jeunes de cœur. Le désir de l’éternelle de jeunesse s’est aussi reflété en 2015 sur les clichés photographiques.

L’objectif est de montrer au monde que vous n’êtes pas aussi vieux qu’il le croit et que l’âge est surtout un chiffre avant tout. Par conséquent, les personnes âgées ont pris beaucoup de clichés où ils surfaient sur une planche à roulettes, jouaient aux adolescents ou même agrippaient leur smartphone pour envoyer des Selfies à leurs petits-enfants.

Tendance photo : Nostalgie

un homme en train de prendre une photo avec un polaroid

En 2015, nous avons fait du neuf avec du vieux. Les vieilles techniques de photographie comme la Lomographie ou les appareils photo instantanés sont revenus à la mode. Alors que la vente d’appareils photo Polaroid a fortement chuté avec le début de la numérisation, elle a enregistré une augmentation significative ces derniers temps.

De nouveaux modèles et une meilleure qualité d’image sont seulement deux des arguments en faveur du retour à l’ancien. La devise n’est plus de faire 1000 images en quelques secondes, mais une image réussie que vous pouvez conserver ou imprimer. Les bonnes vieilles photographies en noir et blanc ou en sépia sont même revenues à la mode.

Tendance photo : des images en mouvement

une séquence vidéo enregistrée avec Instagram

Les plates-formes comme Instagram et Facebook avaient montré l’exemple : les courtes séquences vidéo ou petits GIF animés ont conquis le Web social en 2015 grâce à Snapchat, Vine and Co.,

En 2015 c’est surtout l’application Snapchat qui était sur toutes les lèvres. Avec l’application vous pouvez partager des vidéos de 10 secondes, ce qui vous permet tout juste de donner un petit aperçu de votre vie quotidienne. Étant donné que ces vidéos sont automatiquement supprimées après 24 heures, toutes sortes d’idées curieuses traversent l’esprit de ses utilisateurs.

Sur les plateformes comme « Vine » l’humour est primordial. En 6 secondes seulement, vous devez faire sourire le spectateur. Un vrai professionnel de Vine devra dont créer un storyboard pour exploiter parfaitement toutes les millisecondes de sa vidéo.

Instagram, lui, est très souvent utilisé par l’industrie de la beauté pour partager en 30 secondes des petites instructions de maquillage. Cela permet aux utilisateurs d’apprendre très rapidement des choses pas très compliqués.

Bernd & Hilla Becher lors de la remise du prix Erasme par le prince néerlandais Bernhard en 2002

6 Personnalités de la photographie dont le style a laissé une empreinte

Bernd et Hilla Becher (1931-2007, 1934-2015, Allemagne)

Bernd & Hilla Becher lors de la remise du prix Erasme par le prince néerlandais Bernhard en 2002

Fotograf: Courtesy of the Praemium Erasmianum Foundation. Bernd & Hilla Becher CC-BY-SA 4.0 Quelle: https://de.wikipedia.org/wiki/Bernd_und_Hilla_Becher#/media/File:2002_Echtpaar_Becher_prijsuitreiking_5.jpg

Bernd et Hilla Becher étaient un célèbre couple de photographes qui œuvra notamment dans la seconde moitié du XXe siècle. Tous deux firent connaissance à Düsseldorf en 1957 et se marièrent quatre ans plus tard.

Le couple acquit une renommée internationale grâce à ses photos en noir et blanc de maisons à colombages et de bâtiments industriels. Leur œuvre photographique fait partie de la « Nouvelle Objectivité ».

Ensemble, ils fondèrent l’« Ecole de photographie de Düsseldorf » dont est issu un grand nombre de photographes allemands tels qu’Andreas Gursky, Thomas Struth, Candida Höfer, Thomas Ruff et Jörg Sasse. Ils participèrent à la Documenta 5 (1972), la Documenta 6 (1977), la Documenta 7 (1982) qui permis d’attirer l’attention sur la singularité des constructions industrielles. Nombre de bâtiments photographiés ont été détruits il y a longtemps déjà, raison pour laquelle les deux artistes se considèrent comme des archéologues de l’architecture industrielle.

Leurs photos peu banales doivent leur qualité à l’utilisation d’appareils grands format (13 x 18 cm). L’avantage de ces derniers réside dans la restitution fidèle et très détaillée du sujet, mais leur manipulation requiert temps et savoir-faire. Les images obtenues sont d’une qualité nettement supérieure à celle qu’offrent les appareils de petit et moyen format. Les amoureux de la photographie d’architecture doit impérativement découvrir l’œuvre de Bernd et Hilla Becher.

Annie Leibovitz (*1949, USA)

Annie Leibovitz devant le portrait nu de Demi Moore, 2008

Fotograf: Robert Scoble from Half Moon Bay, USA – Annie Leibovitz bei ihrer SF Ausstellung – CC BY 2.0 Quelle: https://de.wikipedia.org/wiki/Annie_Leibovitz#/media/File:Annie_Leibovitz-SF-2-Cropped.jpg

Anna-Lou Leibovitz figure parmi les photographes américains les plus éminents et les mieux payés. Elle mit en scène de nombreux portraits photographiques de célébrités issues des mondes de la politique, de l’économie et de la culture et ce sont ces photos qui lui valurent une renommée internationale.

Dans un premier temps, Annie Leibovitz étudia la peinture et la photographie dans le but d’enseigner les arts plastiques. A cette époque, elle réalisa des reportages photos à l’aide d’un appareil petit format de 35mm. C’est dans l’œuvre photographique de Robert Frank et de Henri Cartier-Bresson qu’elle puisa l’essentiel de son inspiration.

En 1970, Jann Wenner, l’éditeur du Rolling Stone Magazine, fut tellement séduit par une série de photos d’Annie Leibovitz qu’il l’embaucha aussitôt. Après l’obtention de sa licence d’art, l’artiste travailla, de 1973 à 1981, comme photographe en chef.

Une des singularités d’Annie Leibovitz était alors sa manière de procéder lorsqu’elle photographiait des musiciens. Voulant s’immerger pleinement dans les faits et gestes de ces derniers, elle les accompagnait durant deux ou trois jours. C’est ainsi qu’elle arrivait à créer une atmosphère détendue propice à la réalisation de photos intimes.

La photo la plus célèbre d’Annie Leibovitz est celle de John Lennon et de Yoko Ono prise quelques heures avant l’assassinat du chanteur. Cette photo ainsi que celle de Demi Moore nue lui valurent respectivement, en 2005, la première et la deuxième place dans le classement des 40 meilleures couvertures. Les passionnés de portraits photographiques devraient impérativement puiser leur inspiration dans les photos d’Annie Leibovitz.

Ansel Adams (1902-1984, USA)

Ansel Adams vers 1950

Fotograf: Malcolm Greany – Ansel Adams um 1950 – gemeinfreies Bild

Ansel Easton Adams était un important photographe de paysage, auteur et professeur de photographie artistique.

Il est considéré comme cofondateur du groupe f/64. Prenant le contrepied du pictorialisme de l’époque, ce dernier misait sur une ouverture élevée (f/64) permettant d’obtenir une plus grande profondeur de champ du sujet. Adams compte également parmi les pionniers de la « photographie pure ». Il s’agit d’une photographie objective accordant une grande valeur à l’aspect naturel des nuances de tons, de la netteté et de la lumière. Le sujet doit être photographié de la manière la plus réaliste possible.

Adams est enfin considéré comme le roi de la photographie de paysages. Les photographes amateurs qui aiment ces dernières devraient prendre le temps de regarder ses photos de près.

Helmut Newton (1920-2004, Allemagne)

Pierre tombale du photographe Helmut Newton à Berlin

Fotograf: Berliner Grab auf dem Städtischen Friedhof Schöneberg – CC BY-SA 3.0 Quelle: https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/18/Friedhof_Schoeneberg_III_-_Helmut_Newtons_Grave.jpg

Helmut Newton, né Helmut Neustädter, était un photographe germano-australien. En 1936, il s’initia à la photographie auprès d’Else Neuländer-Simon.

En raison de ses origines juives, il dut fuir à Singapour en 1938 et changer de nom. Il s’installa en Australie en 1940 et ouvrit, en 1945, un studio de photographie à Melbourne.

Par la suite, il réalisa des photos pour l’édition australienne de Vogue ainsi que pour d’autres magazines de mode. Il devint l’un des photographes de mode, de publicité, de portraits et de nus les plus illustres et les mieux payés au monde.

August Sander (1876-1964, Allemagne)

August Sander est considéré comme le plus important photographe portraitiste du siècle dernier.

A l’âge de 28 ans, il ouvrit à Linz, au bord du Danube, son premier magasin de photo et son atelier. En 1910, il s’installa avec sa famille à Cologne.

La série de photos « Hommes du XXe siècle » est un projet de grande envergure qui l’occupa tout au long de sa vie et lui valut une notoriété mondiale.

Dès le milieu des années 1920, Sander en élabora le concept. La série de photos fut divisée en sept groupes ainsi définis : «Le paysan», «L’artisan», «La femme», «Les catégories socioprofessionnelles», «Les artistes»,  «La grande ville» ainsi que «Vieillesse, maladie et mort». Ses photos témoignent de manière saisissante de la transformation sociétale de l’époque. En 1929, une sélection de 60 clichés fut publiée dans son livre Visage d’une époque. C’est seulement 16 ans après la mort de Sander que l’intégralité de la série Hommes du XXe siècle fut publiée par le fils de l’artiste.

Qui veut s’intéresser de manière approfondie à la photographie ne peut faire l’impasse sur l’œuvre de Sander. Ce dernier se consacra, non seulement à la photographie de portraits, mais aussi à celle de paysage, de la nature, de l’architecture industrielle et de la vie urbaine.

PENTAX

La société japonaise « Asahi Kōgaku Kōgyō Goshi-gaisha » (produits optiques Asahi KG) a présenté dès 1919 les premiers verres de lunettes et s’est lancé, dans les années 30, dans la production d’objectifs et des lentilles pour appareils photo.

Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la société se concentre cependant sur la production de dispositifs optiques à des fins militaires, comme les jumelles. Après la guerre, elle proposera, entre autres, des objectifs d’appareil photo pour ce qui deviendra plus tard Konica Minolta. Dans les années 50, suivra le premier reflex sous le nom de la marque « Asahi PENTAX».

Le point culminant pour le fabriquant PENTAX a été atteint entre les années 1960 et 1980. En 1964, PENTAX sort le « Spotmatic », l’un des premiers appareils mondiaux offrant le contrôle de l’exposition à travers l’objectif (TTL). Cette technique a contribué à la percée des reflex et de l’industrie de l’appareil photo japonais.

Plus tard,des marques commeCanonet Nikon, qui dominent aujourd’huile marché des appareils photos, développerontla technologiede mise au pointautomatique.

En 2011, la marque PENTAX a été rachetée par la société RICOH IMAGING COMPANY, LTD. Les boitiers, les objectifs et les réflexes à objectifs interchangeables continueront néanmoins à être vendu sous le nom de PENTAX et les appareils compacts sous le label RICOH.

En 1997est apparu le PENTAX645N, le premier reflexau monde au format moyen avecmise au point automatique. Les645 objectifsassociésont été ainsi adaptées pour pouvoir être fixées sur la nouvelle monture.

Déjà dans les années 70, la série « PENTAX K » et sa monture K – qui peut également être utilisé avec les appareils photo numériques actuels – voit le jour et propose un mode manuel et une mesure de l’exposition manuelle.

Aujourd’hui, il existe une grande variété d’objectif moderne avec une monture K. Dans la catégorie des objectifs haut de gamme PENTAX on trouve la série particulièrement compacte « FA & DA Limited ». Contre l’humidité et la poussière vous trouverez les objectifs DA, équipés d’un moteur autofocus supersonique (SDM). Les objectifs avec le symbole « WR » ont aussi un joint étanche.

Avec la série « PENTAX Q », la société a mis sur le marché en 2011 un appareil sans miroir et aux objectifs compatibles avec les montures à baïonnette Q. Autres objectifs ne se fixent pas sur la nouvelle monture à baïonnette Q.

En 2003, le premier reflex numérique PENTAX arrive sur le marché. Contrairement à d’autres fabricants, ils n’avaient pas de capteurs plein cadre avant 2015. Les modèles actuels pour débutants et avancés (par exemple, PENTAX K-50 et K-500) ainsi que les modèles professionnels (par exemple, PENTAX K-5) sont disponibles dans la gamme de reflex. Particulièrement petit et léger, vous trouverez le PENTAX K-S1.

De nombreux modèles peuvent aussi enregistrer des vidéos en format HD.

Polaroid

Polaroid est bien connu dans le domaine de la photographie instantanée, le nom est d’ailleurs souvent utilisé comme synonyme pour désigner les photos instantanées.

Un appareil photo instantané développe et fixe, immédiatement après le déclenchement, une image sur un film papier. Pour ce faire, l’appareil est équipé d’une pile de feuilles en papier possédant une couche photosensible équivalente à un film négatif. Les produits chimiques pour développer l’image sont inclus sur le papier et sont activés une fois les photos éjectées de l’appareil photo.

La société américaine Polaroid Inc. a été fondée en 1937 et a introduit au grand public les appareils photo argentiques et instantanée, des lunettes de soleil et des produits électroniques divers.

En 1947, Polaroid invente le premier appareil photo qui permet de voir une image finie en très peu de temps après la prise de vue.

En 1972 il innove avec le premier film intégral. Etant donné que tous les composants du film sont directement intégrés dans l’appareil, l’image n’a plus besoin d’être séparé à partir du négatif. Le temps d’attente était alors de seulement quelques minutes et il était donc possible d’observer le développement de la photo très rapidement.

En 1982, avec le film 600 aux dimensions de 3,125 × 3,125 pouces, la photosensibilité est significativement améliorée par rapport aux versions antérieures disponibles sur le marché. Son prédécesseur, le film SX-70, n’avait qu’une faible latitude d’exposition, c’est pourquoi avoir une bonne exposition avec des appareils à bas prix était à peine possible.

Au début de 2008, la société Polaroid décide de mettre en pause la production d’appareilsinstantanéset a arrêté, l’étéde la même année,la production dufilmT600.

En Décembre, l’entreprise à démarrer une procédure de faillite aux États-Unis et la stratégie de la société a été réaligné. La fabrication de film Polaroid à l’usine Enschede étant difficile à soutenir, la société a décidé de continue à produire des films pour les caméras instantanées classiques.

La composition du film a depuis été modifiée en partie parce que l’ancien sous-traitant avait changé leurs gammes, et tous les produits précédents n’étaient plus disponibles. Certains photographes sont encore très fan de l’utilisation d’appareil et de films Polaroid classiques, dont les « fausses couleurs » sont source de créativités.

Depuis 2010, Polaroid Inc. se concentre sur la production de produits pour la photographie numérique, les caméscopes et accessoires photo, mais continue aussi à produire des appareils photos instantanées et papier. Parmi ses produits phare, elle propose des imprimantes mobiles très pratiques qui peuvent être reliées aux smartphones et tablettes et imprimer des clichés sur du papier photo.

Polaroid se considère comme une « marque de partage social ». Avec le Polaroid SocialMatic, un appareil photo avec lequel vous pouvez prendre des photos numériques, il est possible d’imprimer des photos instantanément ou de les partager sur les réseaux sociaux grâce à son propre système d’exploitation et son navigateur Internet intégré. L’entreprise propose aussi les « Polaroid Cube Lifestyle Action », des appareils pour le sport et l’action !

Nikon

Nikon est un fabricant japonais d’appareils photo, d’objectifs et autres instruments optiques de précision. Basée à Tokyo, elle est l’une des entreprises les plus importantes dans le monde de la photo. Depuis 1961, Nikon est représenté activement sur le marché européen par Nikon AG à Zurich en Suisse. La société propose des systèmes SLR, des appareils compacts Coolpix des objectifs et flashes.

Depuis 1959Nikon construitdes appareils réflex et produit des modèles numériques depuis 1994. 2004a été marqué par leNikonD70, l’ère des appareils photo numériques reflexabordables était née.

La série « Nikon D » propose des reflex numériques avec des capteurs d’image de taille 24mm x 16mm, qui sont désignés comme « DX-format » par le fabricant, ainsi que de taille 36mm x 24mm (le format FX). Le capteur FX équivaut à la taille d’un film analogique et a été installé pour la première fois sur le Nikon D3 en 2007. Les séries de reflex analogiques sont les « série F » et « série F autofocus ».

Le numéro de modèle n’a pas vraiment d’incidence directe sur la qualité de l’appareil photo chez Nikon. Les modèles professionnels actuels sont le Nikon D810 et le D300S. Pour les photographes avancés Nikon a, par exemple, les modèles D7200, D750 et D610. Pour les débutants vous trouverez, entre autres, les modèles Nikon D5500 et D3300.

De nombreux modèles sont équipés de la fonction Wi-Fi et peuvent enregistrer des vidéos Full HD. Certains modèles sont même équipés d’un affichage rotatif et inclinable.

En fonction de la taille du capteur d’image – et donc du modèle d’appareil – les objectifs peuvent être utilisés sur les montures respectives. Les appareils photos de « série D » utilisent la monture Nikon F, qui est présente sur le marché depuis 1959 et a depuis subi diverses évolutions.

Nikon propose le Nikon 1 depuis 2011, un appareil photo numérique sans miroir à objectifs interchangeables, qu’on appelle les appareils système. Pour cet appareil, un nouveau capteur et une nouvelle monture ont été développés.

Les appareils sont comparés aux reflex compact car les composants pour le viseur optiques ont été supprimés et la distance focale du capteur est plus petite. Jusqu’à présent, quatre séries de modèle de Nikon 1 sont disponibles.

La « Série S » est la variante la plus compacte et avec la « série J », elle sont les deux à ne pas posséder de viseur électronique et avoir un flash intégré. La « série V » dispose d’un viseur électronique et un sabot pour flash externe. La « série AW » est étanche, antichoc et résistante au froid et donc parfaitement adaptée pour la photographie en plein air et sous l’eau.